Bali // From the ricefields to Gili

Petite parenthèse dans la vie à Canggu avec un petit trip de 5 jours dans un tout autre univers de l’île de Bali, des rizières du centre aux eaux bleu turquoise des îles Gili ! Vous trouverez dans cet article un aperçu de la richesse naturelle de l’archipel balinais mais aussi quelques détails pratiques sur les activités & transports sur place.

Les rizières du centre

Le site majeur à voir à Bali est Jatiluwih (exploré il y a trois ans – voir l’article associé !), mais il existe d’autres rizières en terrasses impressionnantes à visiter dans les environs d’Ubud dont celles de Tegallalang. Ce site présente l’avantage d’être facilement accessible en scooter, et l’itinéraire qui y mène depuis Ubud permet de visiter d’autres curiosités historiques ou naturelles, comme le temple « elephant cave » ou la cascade « Tenenungan waterfall ». Un petit trip sympa d’une journée à faire depuis votre hôtel à Ubud et qui conviendra bien aux petits budgets.

Les rizières en terrasse sont un incontournable du paysage balinais, et Tegallalang comme Jatiluwih donnent à voir d’impressionnants amphithéâtres de terrasses de toutes les nuances de vert. Un paysage magnifique à ne pas rater et surtout une opportunité de comprendre le système des « subak », systèmes d’irrigation et de gestion de l’eau qui ont élevé Bali au rang de producteur de riz le plus prolifique de l’archipel indonésien. Sans parler de la philosophie hindouiste que l’on retrouve derrière, le Tri Hita Karana, qui vise à harmoniser les univers spirituels, humains et naturels. Vue et ambiance mystique à savourer devant un bon Nasi Goreng que vous pourrez trouver dans un des warungs installés sur la route qui longe Tegallalang. Namaste !

Amed beach

Amed est LE site de plongée par excellence à Bali. En ayant entendu parler à maintes reprises, je m’attendais à y trouver l’effervescence d’une station balnéaire avec une multitude d’hôtels et d’installations touristiques. Et bien Amed est en réalité un petit village de pêcheurs qui présente un visage beaucoup plus paisible que la côte sud. Petites guesthouses tranquilles, écoles de plongées et warungs traditionnels se partagent la longue rue qui borde la plage sur une quinzaine kilomètres le long du détroit de Lombok, dans une ambiance plus que chill. Bookez votre chambre, louez votre scooter et baladez-vous le long de la route à la recherche des meilleurs sites de snorkelling, entre coraux et épaves de bateaux. La côte est assez vallonnée, bordée de palmiers et de bananiers avec un enchaînement de criques bleu turquoise et de plages de sable noir. Masques et tubas y sont disponibles à la location et vous y trouverez des prahus, ces jolies pirogues de pêche qui font la fierté des locaux. Seul bémol : le nombre incalculable de Français, on se croirait dans les Antilles !

Amed est surplombé par le volcan Agung, point culminant de l’île avec ses 3 142 mètres, qui donne au paysage un caractère hors du commun et au coucher de soleil un côté mystique plutôt captivant. Sur les hauteurs, vous pourrez aussi vous balader en scooter avec de beaux points de vue sur la baie, les rizières et la végétation tropicale. Ne manquez pas le temple Pura Lempuyang avec son point de vue sur le volcan Agung à travers des portes hindouistes. La visite du temple dans son ensemble prend 4 heures et se poursuit dans la jungle, mais vous pouvez aussi vous arrêter à la première étape, très accessible et qui vaut vraiment le coup.

Gili Trawangan

Amed est la porte d’entrée la plus proche pour les îles Gili composées de Gili Trawangan, Gili Meno et Gili Air. Passeport indispensable pour embarquer vers ces petits îlots paradisiaques qui font partie de Lombok et non de Bali. Ne disposant que de deux jours, notre choix s’est porté sur Trawangan, l’île la plus grande et la plus réputée pour ses soirées festives. L’archipel tranche vraiment avec Bali en terme de paysage : sable blanc, eaux turquoises, tortues géantes, champs de palmiers, poufs de toutes les couleurs sur le sable pour déguster une noix de coco ou une Bintang… le cadre idyllique des vacances au paradis !

Alors c’est très beau mais c’est aussi évidemment blindé – et très fréquenté par les jeunes backpackers. Vous y trouverez des hôtels de tous les standings et de tous les prix, des écoles de plongées, des paddles, équipements de snorkelling et vélos à la location – ce qui permet de varier les activités. A Gili, pas de véhicules motorisés, les transferts se font uniquement en carrioles tirées par des chevaux – apparemment pas très bien traités… Notre hôtel était à l’autre bout de l’île mais nous avons préféré supporter le poids des sacs et par la même occasion la cause animale !

Les journées s’écoulent paisiblement sur la plage principale de sable blanc, et les couchers de soleil de l’autre côté de l’île, au « sunset point ». Vous y trouverez des tas de balançoires installées dans l’eau pour prendre de jolies photos sur fond orange et des poufs multicolores disposés sur le sable pour déguster votre apéro avant d’enchaîner sur la fête. Une enfilade de bars dancefloor se disputent le bord de mer avec chacun son ambiance : beer pong, chicha ou underground, il y en a pour tous les goûts ! L’alcool n’est pas cher et les playlists mainstream tournent en boucle, entre Dr Dre, Despacito et Beyonce !

Côté transport, la solution la plus prisée est le speed boat pour son rapport rapidité / prix. Le forfait comprend généralement pick-up à l’hôtel, traversée en bateau et drop-off à votre hôtel à l’arrivée : tout dépend de ce que vous négociez avec la compagnie. Il faut environ 1h pour faire Amed-Gili Trawangan et 1h45/2h pour faire Gili-Padangbai. Attention aux âmes sensibles en bateau : ça secoue vraiment en haute mer, à tel point que j’ai globalement eu très peur qu’on chavire ^^ Après échange avec des locaux et des recherches sur Google, il arrive qu’il y ait des accidents et les conditions de sécurité sont assez précaires. Si c’était à refaire, je prendrai donc une autre option, plus longue mais moins stressante. Les solutions alternatives : avion pour atterrir à Lombok (plus cher que le speed boat) ou ferry (solution la moins chère mais aussi la plus lente). Le paradis, ça se mérite, mais ça se savoure aussi !

8 Comments

  1. Patrick septembre 18, 2017

    Bravo
    Pend soin de toi
    Biz

    Répondre
    • Margaux septembre 26, 2017

      Merci beaucoup =)))

      Répondre
  2. Bastien septembre 26, 2017

    Ça a l’air chiant ta vie!

    Répondre
    • Margaux septembre 28, 2017

      Ah mais grave je sais plus quoi faire pour m’occuper !

      Répondre
  3. merrygoroundgirl septembre 27, 2017

    Naaan trois ans déjà, je me suis pris un coup de vieux là hehe.
    C’est sublime, sublime et re-sublime, le coucher de soleil sur la mer est waouh waouh ! Tu m’envoies du rêve, bon même si j’ai monté d’un cran en habitant désormais à 1h de Lacanau et de la côte, c’est quand même plus joli ;)

    Enjoy et des bisous!
    Céline

    Répondre
    • Margaux septembre 28, 2017

      Oui le temps passe trop vite c’est clair…
      Trop génial de vivre à Lacanau, chanceuse !
      Toi aussi profites bien de l’été indien, gros bisous ma belle.

      Répondre
  4. Corentin octobre 16, 2017

    Belles photos ! Je reconnais bien les paysages des Îles Gili que j’ai fait l’année dernière. Tellement beau ! Par compte Amed j’avais été un peu « choqué » de voir les resorts côtoyer des familles locales vraiment pauvres. Cela dégage une ambiance bizarre je trouve.
    Sinon il paraît qu’il y a du surf sur Trawagan ! Je n’avais pas pu tester.

    Répondre
    • Margaux octobre 18, 2017

      Merci Corentin ! Pour Amed, ça m’a pas choqué parce que j’ai pas eu cette impression qu’il y avait des resorts de malade comme on peut en trouver à Jimbaran par exemple… mais je comprends ton sentiment, c’est toujours compliqué de voir la richesse côtoyer l’extrême pauvreté. Du surf sur Trawangan ? J’en ai pas vu la moindre trace, même à la location il n’y avait que des Paddles ! En revanche sur Lombok ça surf pas mal et c’est juste à côté. Il va falloir revenir =)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *