Biking // La route de la mort à La Paz !

la 011

Workout du jour : descendre 40 km et 3000 mètres de dénivelé en VTT sur la route de la mort bolivienne. (Vous remarquerez la tenue de bombasse qui va bien avec l’activité.)

Capture d’écran 2014-12-13 à 01.24.06

Un tour du monde, c’est aussi fait pour se lancer des défis, et je vous avoue que descendre la route de la mort en VTT sur une route de cailloux avec des précipices de 1400 mètres (sans barrières, sinon c’est pas drôle) en était un gros ! Pour ceux et celles qui n’ont jamais vu de reportages flippants à la télé sur cette fameuse route, petit rappel historique : le « camino de la muerte » est un axe routier stratégique bolivien reliant La Paz à Coroico. Elle a été construite à flanc de montagne, démarre à 4700 mètres d’altitude dans les Andes pour finir à 1200 mètres aux portes de l’Amazonie. L’étroitesse de la route, les précipices profonds et les éboulements dus à l’érosion en font la route la plus dangereuse du monde. Pour preuve : entre 200 et 300 personnes y trouvaient la mort chaque année, soit un accident toutes les deux semaines. La route est aujourd’hui parsemée de croix érigées à la mémoire des disparus. Si depuis quelques années, un nouveau tracé permet d’éviter cette route, elle reste un axe très emprunté par les bus, les camions et… les VTT.

La descente du « camino de la muerte » est l’activité phare à La Paz. De nombreuses agences organisent des tours chaque jour pour une quarantaine d’euros. Comme on est des fous, on a foncé tête baissée, pour se retrouver à 9h du mat’ sur nos vélos, accoutrés comme des pros de BMX, sous une tempête de neige, trempés, les doigts et les pieds gelés ^^ Sur le coup, je me suis vraiment demandé dans quoi on s’était embarqué… Heureusement, en 3000 mètres, la météo a le temps de changer. Les températures remontent, et c’est tout un écosystème qui change à mesure que nous perdons de l’altitude. La route de la mort est vraiment magnifique, avec d’un côté les monts enneigés, de l’autre, la vallée verdoyante. Evidemment, elle est aussi très dangereuse, surtout par un jour de pluie comme celui-ci. Les cascades coulent à flot sur la route, les cailloux sont trempés, il faut bien gérer son freinage et ne pas lâcher son attention une seule seconde. L’usage veut que les véhicules y roulent à l’anglaise (à gauche), règle à laquelle je n’obéis pas du tout pour ne pas rester au bord du précipice. Notre guide nous annonce en nous montrant un bouquet de fleur déposé sur le côté que l’un des guides est tombé avec son mini-van quelques semaines plus tôt sur le tronçon… de quoi nous rassurer…

IMG_8703IMG_8713IMG_8724la 032la 021IMG_8726la 018

Après 3h30 de descente, nous arrivons à destination, en t-shirt et sous un soleil de plomb. Difficile d’imagine que le matin-même nous étions gelés en pleine tempête de neige. J’ai les genoux en vrac et les fringues pleines de boue, mais c’était un effort qui valait le coup ! La remontée se fait sur la même route en mini-van. Nous croisons des bus et des camions, ce qui oblige les conducteurs à manoeuvrer avec beaucoup de prudence. Heureusement (bénis soient les anglais), nous roulons côté montagne et non côté précipice, il fait beau et la route se passe sans encombre.

IMG_8750IMG_8756IMG_8766IMG_8794

Capture d’écran 2014-12-13 à 01.24.11

Nous remontons vers la neige que nous découvrirons le lendemain matin avec une petite rando sur la plus haute piste de ski du monde : le Chacaltaya. Malheureusement, à cette saison, il n’y a plus assez de neige pour skier, mais la rando est sympa ! Nous montons à 5 450 mètres, avec à l’horizon le lac Titikaka et le magnifique Huayana Potosi, fief des randonneurs chevronnés. Nous nous sommes habitués à l’altitude depuis l’Equateur et je ne souffle plus comme un boeuf pendant la montée !

DCIM100GOPRODCIM100GOPROIMG_8814IMG_8823IMG_8828IMG_8826IMG_8817IMG_8831IMG_8833

Capture d’écran 2014-12-13 à 01.24.15

Après la balade, retour à La Paz, la plus haute capitale du monde ! Construite dans une cuvette, cette ville est encore différente de Quito et Lima : les voitures et les gens grouillent de partout, il y a des stands de n’importe quoi sur tous les trottoirs, c’est une cacophonie de klaxons, de pots d’échappement et de vendeurs ambulants. On se sent un peu perdu dans cette ambiance et en même temps tout cela rend la ville est colorée et vivante. J’avais entendu que la ville était plus dangereuse que Quito, mais on se sent vraiment en sécurité, il n’y a de l’animation nuit et jour. Nous nous baladons dans le quartier historique le long des rues en pente, mangeons quelques empanadas, et découvrons un peu partout des décorations de noël. Cela nous fait une étrange sensation, avec ce soleil et étant loin de Paris, on a l’impression d’un éternel mois d’août !

IMG_8657IMG_8658IMG_8665IMG_8666IMG_8670IMG_8671IMG_8675IMG_8681IMG_8685IMG_8690IMG_8692

Prochaine étape : le Salar d’Uyuni !

18 Comments

  • Charlotte Rx

    13.12.2014 at 12:40 Répondre

    Patricia aimerait que tu dises à sa famille d’arreter de se baigner dans la boue!

    • Margaux

      13.12.2014 at 12:43 Répondre

      hahahahahaha vous êtes débiles ! (ils sont au top dans la boue)

  • Mel

    13.12.2014 at 19:10 Répondre

    Super épisode de ton road book !

  • Sandrine

    14.12.2014 at 08:12 Répondre

    impressionnant!! vous êtes des courageux, super de le partager a distance :-)

  • MerryGoRoundGirl

    14.12.2014 at 09:04 Répondre

    Bon alors encore une fois, j’avais entendu parler de cette route sur Pékin Express (tu vas commencer à me prendre pour une folle qui ne fait que regarder la télévision ahha). Ça avait déjà l’air fou de se promener sur cette route mais alors ce que vous avez fait relève quand même un peu de l’exploit, ça devait être flippant.
    Par contre qu’est-ce que c’est beau et impressionnant!!

    • Margaux

      14.12.2014 at 12:24 Répondre

      Haha ben écoute quand on a pas les moyens ou le temps de voyager, Pékin Express est une bonne alternative ! Au moins tu connais plein de choses :) Oui c’était vraiment impressionnant et un peu flippant mais c’était vraiment cool. Bibi !

  • Un bouquet de plumes

    14.12.2014 at 09:31 Répondre

    Là, tout de suite, maintenant… ça me donne super envie de partir avec vous !! Je kiffe les descentes de montagne en VTT mais là, put’ vous avez dû en prendre plein les mirettes. Nan puis, ne t’en fais pas, même si t’avais la tenue de warrior ton big sourire suffit à compenser les protections !! Thanks for sharing !

    • Margaux

      14.12.2014 at 12:25 Répondre

      Haha merci ;) Ben moi j’en avais jamais vraiment fait, et j’avoue que j’ai adoré !! Je pense continuer en rentrant en France, avec les montagnes qu’on a doit y avoir de bonnes descentes à faire. Tu en fais où toi ?

      • Un bouquet de plumes

        15.12.2014 at 08:11 Répondre

        Alors c’est moins… exotique, hein… mais j’en ai fait à Morzine et c’était fou, fou ! J’aurai jamais pu imaginer que c’était aussi sympa à faire !!

        • Margaux

          16.12.2014 at 15:39 Répondre

          Oh j’adore Morzine ! On a de super stations de montagne l’été aussi, on pense moins à en profiter mais c’est tout aussi cool ;)

  • St. Trop

    14.12.2014 at 14:43 Répondre

    Magnifique et vertigineux.
    Et la descente……….waouh

  • elisamauny

    14.12.2014 at 19:15 Répondre

    Bon ça fait 40 ans que j’essaye de poster un commentaire en vain, en espérant que celui-ci fonctionnera! Je découvre tout juste ton blog et il y a troooop de belles choses à voir! C’est génial de partager tes voyages ici :) A très bientôt, certainement!

    Elisa
    http://elisamauny.com

    • Margaux

      16.12.2014 at 15:40 Répondre

      Coucou Elisa, haha desfois wordpress n’est pas avec nous ^^ merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait plaisir ! Ton blog a l’air top aussi, je vais aller y faire un tour approfondi :) Bises !

  • Thibaut

    15.12.2014 at 19:15 Répondre

    Super article et à bientôt sur les routes … Le mec aux yeux de chiens de traîneau ;)

    • Margaux

      16.12.2014 at 15:38 Répondre

      Hahaha nos petit husky !! Au plaisir de te recroiser somewhere ! Bibi

  • Maïa

    17.12.2014 at 11:17 Répondre

    Vous êtes des gros tarés !!
    J’aurais jamais fait un truc pareil ! En plus c’est tellement instable ce sol et en VTT ! Non mais chapeau là !

    x,
    Maïa

Post a Comment