Cityguide // Byron Bay, mon amour

Processed with VSCOcam with f2 preset

Vous connaissez le paradis ? Nous oui ! Pour ce nouvel article, destination Byron Bay, la ville des surfeurs bohèmes. Un vrai petit jardin d’Eden situé à la pointe la plus orientale de l’Australie, où baleines, dauphins et Hommes vivent en parfaite harmonie.

Pour comprendre Byron Bay tel que nous l’avons vécu, il faut que je vous raconte notre arrivée. Nous sommes partis de Sydney mercredi dans l’après-midi, avec soulagement je dois dire. La ville est très belle, mais ses hautes tours et ses touristes commençaient à largement nous oppresser. Nous avons roulé cinq heures avant de passer la nuit sur une aire de repos sur la Pacific Highway, entre quelques camions et autres backpackers. Nous sommes donc arrivés vendredi vers 16h, soit l’heure où le soleil commence à décliner et où la lumière est la plus belle. Et là, quel accueil ! Nous avons garé le Van sur le parking de la plage, en même temps que des locaux venus surfer après leur journée de travail. A côté de nous, un groupe du coin venus jouer du tamtam faisaient danser les badauds, de 7 à 77 ans. Nous étions donc entourés de gens de tous les âges, pieds nus ou en boots, les cheveux longs au vent (hommes comme femmes), en pull à crochet et robes longues. On n’en est pas revenus !

Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 preset

Voilà donc l’ambiance dans laquelle nous avons été plongés tout de suite, ce « Byron Bay spirit » que l’on retrouve partout dans le coin. Le Lonely Planet nous avait pourtant prévenu « on vient ici passer 3 jours, et finalement on y reste 6 mois ». Ce ne fut pas notre cas, mais en tous cas, quelle découverte ! La ville est petite, et compte 5000 habitants qui vivent pour la majorité du tourisme. Le centre est blindé de boutiques hippie, de surf, d’herboristeries et de coffee shops. A première vue, donc, une ville qui vit à la cool, en marge du reste de la société australienne et surtout en dehors du temps. Pourtant, la présence des gros de la distribution du surf (Quiksilver, Rip Curl, Oxbow, Billabong), d’autres grandes chaînes australiennes de mode féminine et de boutiques hippies hors de prix nous a vite convaincu de l’utilisation mercantile de cette ambiance unique. Cela ne nous a pas empêché d’en profiter à fond ! On s’y est vraiment senti bien, et quand on voit le reste de la sunshine coast, composé d’énormes buildings, de rues sales et bondées de touristes, Byron Bay fait figure de havre de paix.

Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 preset

A visiter à Byron Bay, le phare situé à Cape Byron, la pointe la plus à l’Est de l’Australie. En ce moment, on peut y voir des baleines en migration… et on en a aperçues ! Nous avons aussi pu observer des dauphins nageant dans la baie de Byron, à quelques mètres des surfeurs et des stand up paddles.

Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 preset4Processed with VSCOcam with c1 presetProcessed with VSCOcam with c1 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetIMG_0230Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 preset

A quelques kilomètres de là se trouve Bangalow, une petite ville dans le même esprit, si ce n’est que l’absence de plage n’en fait pas un centre névralgique du tourisme. Sa rue principale composée de librairies, coffee shops et boutiques de déco vaut cependant vraiment le détour, de même que son « Farmers Market » du samedi matin, que nous avons testé. Sachez par ailleurs qu’il n’existe aucun espace de camping gratuit dans le coin – et oui, à Byron Bay, tout se paye ! Le seul endroit autorisé est une aire de repos pour routiers située à Bangalow, que peu de personnes connaissent. Nous y avons dormi deux nuits pratiquement sans compagnie, si ce n’est des Français venus travailler dans une ferme de Macadamia et un quinqua bedonnant venu faire escale avec sa caravane. Un bon plan, quand on sait que les Rangers de Byron sont hyperactifs et mettent des amendes de 100 dollars à tout backpacker dormant au mauvais endroit.

Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 preset

Voilà pour cette jolie escale, j’espère que les photos vous plaisent et parviennent à retranscrire un peu l’atmosphère de l’endroit. Maintenant, direction Brisbane pour nous avant d’arriver sur la grande barrière de corail. Stay tuned !

6 Comments

  1. Charlotte Rx août 12, 2014

    TATOUES DE LA TETE AUX PIEDS

    Répondre
  2. MerryGoRoundGirl septembre 11, 2014

    En effet ça ressemble au paradis, le coucher de soleil et l’ambiance font vraiment rêver

    Répondre
  3. Océalie janvier 25, 2015

    Wow, c’est superbe ! Vous avez tout mis dans la boîte ! Mon grand regret : je n’y ai passé qu’une seule journée…

    Répondre
    • Margaux janvier 25, 2015

      Ah oui dommage !! Surtout que c’est vraiment la bonne ville pour chiller :) Nous on est resté deux jours, on aurait aimé plus mais bon… pas trop le time. J’espère y revenir, avec des sous pour faire du shopping !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 − = 58