How to // Préparer un Tour du Monde

How to // Préparer un Tour du Monde

Capture d’écran 2015-01-28 à 04.34.41
Faire le tour du monde, c’est toute une organisation ! Vos questions ont été nombreuses sur tout ce qu’un tel voyage implique : décision, itinéraire, billets d’avion, vaccins, assurance, sac-à-dos, budget, visas…  Alors voici un petit pas-à-pas des étapes à ne pas manquer.

Décider de partir

Cette première étape, et certainement la plus importante, est très personnelle. Chacun décide de partir pour des raisons différentes. Pour ma part, c’est un rêve de longue date. Mon papa travaillait chez Air France, j’ai donc globalement passé la majeure partie de mon enfance dans un avion entre deux pays. Nouveau-Mexique, New York, Sénégal, Saint-Martin, Guadeloupe, Chili, Réunion, Tunisie, Maroc… tout ça m’a donné le goût du voyage ! En tous cas il faut être vraiment motivé et sûr de soi car c’est un gros investissement personnel et financier.

Itinéraire

Les agences spécialisées dans les tours du monde peuvent vous proposer des circuits « type ». Tout dépend du temps que vous souhaitez consacrer à votre tour du monde et à chaque destination, du budget, mais aussi de vos envies. Nous avons pour notre part une GROSSE appétence pour les îles, et voulions vraiment profiter de notre tour du monde pour nous faire plaisir et nous consacrer aux sports de glisse. Aussi, nous avons choisi un circuit assez classique : Thaïlande, Bali, Australie, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, Hawaï, Los Angeles, Costa Rica, Pérou, Chili, Argentine. Vous pouvez vraiment faire les choses « à la carte ». Il faut malgré tout parfois renoncer à certaines liaisons qui sont chères et compliqué. Par exemple, nous avons dû renoncer à Cuba car cela ajoutait pratiquement 1000 euros au budget (notamment à cause de l’embargo avec les USA).

Billets d’avion

Les mêmes agences spécialisées dont je vous parlais plus haut peuvent vous fournir avant votre départ l’intégralité de vos billets tour du monde. L’avantage, c’est qu’un prestataire s’occupe de réserver chaque vol aux dates qui vous conviennent au meilleur prix, et vous avez un interlocuteur en cas de problème tout au long de votre voyage. Vous pouvez passer par Zip World, Travel Nation ou les Connaisseurs du Voyage à Paris. Après lecture de pas mal de blogs de tourdumondistes, ce sont celles qui reviennent le plus souvent. Dans notre cas, nous avions opté pour les Connaisseurs du Voyage, qui se situent dans le 15e arrondissement à Paris. Notre interlocutrice était très sympa et nous a proposé des devis assez rapidement en nous donnant pas mal de conseils. Finalement, nous avons préféré faire les choses par nous-mêmes, la première raison étant que je bénéfice des billets GP Air France pour l’aller et le retour, et que je ne pouvais donc pas prendre le pack tour du monde. La seconde était que nous voulions avoir de la liberté d’ajuster nos choix pendant le voyage. Nous avons donc fait un calcul via le site Skyscanner (site répertoriant tous les vols sur une destination) et pris les billets des trois premières destinations uniquement.

 Capture d’écran 2015-01-28 à 04.21.32

Budget

Nous économisons maintenant depuis un certain temps. Le projet n’étant pas tombé du ciel, nous nous sommes laissés une grosse année pour avoir assez d’argent. Ayant choisi de faire notre tour du monde en mode « backpack » c’est-à-dire en sac-à-dos, nous avons évalué notre budget à 15 000 euros chacun. Evidemment, il fallait compter davantage pour pouvoir payer les impôts et avoir une petite réserve au retour. Nous avons estimé le prix des billets d’avion à environ 2500 euros chacun. Je ferai des articles plus détaillés de notre budget par pays au fil du voyage pour vous donner le plus d’informations possible. Entre l’Asie et l’Amérique du Sud qui ne sont pas des destinations très chères et l’Océanie et les USA, les dépenses devraient être équilibrées.

Visas

Nous avons consulté les sites des ambassades pour chaque pays. Il vous faut impérativement un passeport valide depuis plus de six mois.

  •  Thaïlande : pas de Visa si vous ne restez pas plus de 30 jours sur place. Attention en revanche si vous souhaitez aller au Cambodge et au Vietnam en bus puis revenir en Thaïlande, il vous faudra impérativement un visa.
  • Bali : les visas peuvent se faire sur place en arrivant à l’aéroport. C’est moins cher que de le faire faire avant de partir (40 euros à l’ambassade contre 21 euros à l’aéroport).
  • Australie : la demande de visa s’effectue en ligne. Il s’agit du « e-visitor », gratuit et valable pour trois mois. Attention ce visa n’a rien à voir avec le visa vacances-travail qui vous permet de rester un an et de travailler sur place.
  • Nouvelle-Zélande : jusqu’à trois mois sans visa.
  • Nouvelle-Calédonie : pas de visa.
  • Hawaï + USA : le visa prend la forme d’une autorisation ESTA (le voyageur doit être doté de cette autorisation de voyage électronique avant d’embarquer sur un avion) qui peut être remplie au plus tard 72 heures avant le départ, et coûte 14 dollars pour une validité de deux ans. Par contre, le séjour ne peut durer plus de 90 jours.
  • Costa Rica : un citoyen Français peut se rendre au Costa Rica durant 90 jours en tant que touriste sans avoir de visa.
  • Pérou, Chili, Argentine : pas besoin de visa !

Capture d’écran 2015-01-28 à 04.24.31

Vaccins et santé

La partie vaccins est très importante car elle doit être anticipée (certains demandent plusieurs injections) et représente un certain coût. A Paris, plusieurs centres proposent une prestation groupée : l’Institut Pasteur, le centre de vaccination d’Air France, et le centre de vaccinations internationales de l’Hôpital Saint-Louis. Nous avons opté pour ce dernier qui est le moins cher de tous. Pour éviter de faire la queue, vous pouvez prendre rendez-vous en semaine. C’est un médecin spécialiste des maladies exotiques infectieuses qui vous reçoit.

Après examen approfondi de votre carnet de santé et des différents pays dans lesquels vous projetez d’atterrir, le médecin vous donne la liste des vaccins à effectuer, une ordonnance complète pour votre trousse à pharmacie, ainsi qu’une brochure de conseils au voyageur. La consultation a duré 30 minutes car le médecin nous a vraiment bien expliqué tous les dangers et les précautions à prendre, notamment concernant les dangers liés à la nourriture, l’eau et les moustiques. C’est à la fois flippant parce qu’on n’a pas forcément conscience de tout, mais au moins on part bien averti et armé pour le départ. La partie vaccins est évidemment la plus désagréable : 4 injections d’un coup (hépatite A, rage, fièvre jaune et typhoïde), avec deux rappels prévus dans les semaines à venir. Attention aux vaccins : ça met vraiment KO donc ne prévoyez par d’aller courir un marathon après ! En termes de coût, j’en ai eu pour environ 120 euros en tout. C’est un budget, mais c’est indispensable.

En terme de santé, il est également prudent de faire des visites de contrôle avant de partir (médecin généraliste, gynécologue, dentiste) pour être tranquille au moment du départ.

Argent

La plupart des banques proposent une option internationale activable dix jours avant le départ. Cette option permet des paiements et retraits illimités sans frais pour 10 euros par mois. Sans cette option, il vous coûtera 3 euros par opération de retrait + 2,70% du montant du retrait / et 1 euros par paiement par carte bancaire + 2,70% du montant du paiement. Sinon ouvrir un compte chez HSBC reste la meilleure solution du point de vue international. 

Capture d’écran 2015-01-28 à 04.27.52

Assurance

C’est peut-être la partie la plus importante. Il est conseillé de souscrire à la carte Visa Premier  qui vous couvre intégralement les trois premiers mois de votre voyage. Pour les mois suivants, il est nécessaire de souscrire à une assurance supplémentaire. Nous avons fait faire des devis en France  mais les montants sont vraiment élevés. Nous avons opté pour Chapka assurance, dont l’offre « Pack Aventure » correspond bien au format de notre tour du monde. Pour les cinq mois restant, l’assurance va nous coûter 576 euros pour deux. Attention par contre, les USA-Canada font l’objet d’un supplément.

Quitter…son boulot, son appart et ses potes !

Pour tout bien faire dans l’ordre, il faut bien prendre en note les délais de préavis que chaque départ implique (rupture de contrat, rupture de bail, résiliation des abonnements Internet, etc.), prévoir où parquer les meubles, le chat, et prévoir une grosse fête pour dire au revoir bien comme il faut !

Préparation des destinations

Lorsque toutes les précautions sont prises, vous pouvez vous concentrer sur ce que vous allez faire sur place. Pour cela, rien de mieux que le basique : Routard et Lonely Planet. N’hésitez pas à lire les forums et les blogs de voyageurs, vous y trouverez les meilleurs plans. Pour vos points de chute, n’oubliez pas de vous créer des profils sur couchsurfing.com et Airbnb !

4 Comments

  • Sandrine A

    12.07.2014 at 15:37 Répondre

    Un plaisir de lire et de voir en photo votre aventure, on en apprends beaucoup et ça donne envie d’en savoir plus.

  • Laura

    26.02.2015 at 21:07 Répondre

    Olalala, ça parait si simple en te lisant!
    Est-ce que vous êtes rentrés dans votre budget finalement?
    Combien de temps restiez vous au même endroit en général?
    J’ai tellement de questions, ça fuse dans ma tête !

    • Margaux

      26.02.2015 at 21:55 Répondre

      Ben franchement quand t’es sûre de toi c’est pas si difficile, c’est comme partir en vacances sauf que c’est à rallonge ! Alors on a dépassé de 3000 euros je dirais mais parce qu’on s’est vraiment fait plaisir sur les activités et les hôtels. Ensuite, on restait à peu près 3 semaines dans un pays, et du coup on faisait 2-3 jours au même endroit et on bougeait. Après ça dépendait vraiment des pays. A Hawaï on s’est un peu posé, 1 semaine à chaque endroit. Par contre aux USA, on restait une journée à chaque endroit ! Tu adaptes en fonction quoi. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas ! Tu as un projet de TDM aussi ?

Post a Comment