Costa Rica // Un zoo à ciel ouvert

IMG_2130

Hola chicas y chicos ! Je suis au Costa Rica depuis une semaine maintenant, et pour ce premier épisode du voyage dans ce fabuleux pays,  je vous emmène sur la côte centrale Pacifique, à la rencontre des Ticos (les costa-ricains), de la jungle et ses petits habitants de toutes les couleurs.

DEBUT DU VOYAGE & JACO

Nous avons atterri à San José après pas loin de 24h de voyage : une après-midi d’attente à l’aéroport de Los Angeles, un vol de nuit LA-Fort Lauderdale où nous avons attendu patiemment un deuxième vol pour San José (les vols les moins chers ne sont jamais directs !). Les formalités d’immigration et de douane passées, nous avons pris un taxi orange direction le terminal de bus Coca-Cola (à quel point ce nom de gare est cool ?). De là, direction Jaco (en bus public, pour 4$), un petit village de surfeur au nord de la côte Pacifique centrale !

Retour à la « beach life » donc, après 3 mois de pays occidentaux, dans un Costa Rica certes touristique mais moins développé, à la découverte d’une nouvelle culture, à essayer de baragouiner une nouvelle langue, le tout dans une ambiance très peace and love ! Les Ticos sont en effet très cool, ils vivent selon le mantra « Pura Vida », à des kilomètres de notre quotidien de parisien pressé-stressé. Par exemple, dans le bus public, chacun descend où il veut. Il n’est donc pas rare que le chauffeur dépose les gens directement devant chez eux ! Un truc impensable chez nous. Dans la rue, personne ne se presse, tout le monde sourit, et chose rare dans une ville touristique : personne n’alpague les touristes dans la rue pour leur refourguer des tours operators. Bref, un bonheur.

Nous sommes restés 4 jours à Jaco, la ville côtière la plus touristique car très prisée des citadins qui débarquent en masse de San José le weekend. Mis à part quelques immeubles d’hôtels en bord de mer, la ville reste petite, authentique et très très calme. Nous y avons fait un peu de surf, un peu de rando, testé la salle de sport local, essayé le yoga, fait beaucoup de hamac, de lecture et de piscine ! Bref, on a rechargé les batteries. Jaco est aussi connue pour ses nuits festives, nous y avons un peu goûté avec un groupe de français rencontrés dans notre auberge de jeunesse. Et surtout, nous avons découvert la spécialité culinaire locale : le casado, une assiette super bonne et saine composée de viande, de salade, de riz, d’haricots rouges et de bananes plantain. Un régal !

Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with c1 presetProcessed with VSCOcam with c1 presetProcessed with VSCOcam with c1 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetIMG_2085IMG_2070Processed with VSCOcam with f2 presetProcessed with VSCOcam with f2 presetIMG_2059IMG_2060IMG_2073

PARQUE NATIONAL MANUEL ANTONIO

Ensuite, nous avons repris le bus pour Quepos, une ville un peu plus au sud, avec Mathieu, un backpacker français qui voyage en solo et qui se rendait au même endroit (et qui parle espagnol, utile donc). Le trajet en bus fut à peu près du même acabit que le premier, sauf que j’ai pu apercevoir un caïman depuis ma fenêtre… le Costa Rica est en effet un vrai zoo à ciel ouvert. On peut d’ailleurs tomber sur un iguane ou des aras rouges en ville sans problème !

Quepos est une ville sans trop d’intérêt, bien qu’elle soit plus authentique que Jaco car tout n’y tourne pas qu’autour du tourisme. Nous l’avons choisie car elle constitue un bon point de chute pour visiter le parc national Manuel Antonio, un endroit extraordinaire. 

Le Costa Rica compte de nombreux parcs naturels mais Manuel Antonio est le plus visité car le plus accessible, le plus petit, et que sa faune est très abondante. On s’y balade dans une forêt tropicale de toutes les nuances de vert, à la rencontre des singes hurleurs, des capucins-moines malicieux, des paresseux au ralenti, des ratons-laveurs cleptomanes, des palmiers gigantesques en bordure de plages paradisiaques à l’eau scintillante, où pêchent des dizaines de pélicans. On a fait beaucoup de belles plages depuis le début du tour du monde mais je crois que celles du parc Manuel Antonio remportent la palme.

Nous avons exploré le parc en compagnie de Mathieu, Edith et Jérémy (des belges rencontrés dans notre auberge). C’était d’autant plus sympa de découvrir tout ça à plusieurs, de partager nos impressions et nos expériences ! Comme nous étions plusieurs, nous avons pu recourir aux services d’un guide équipé d’un appareil-loupe permettant de repérer et observer une faune bien cachée (chauves-souris endormies, crabes rouges, iguanes bien camouflés, plantes vénéneuses, insectes multicolores…). Je n’avais jamais pu approcher autant d’animaux dans leur environnement naturel, et c’est une expérience franchement hallucinante.

Notre guide, Brian (non ce n’est pas une blague), nous a proposé un second tour le soir même pour aller à la rencontre des grenouilles noctambules et autres bestioles un peu moins ragoûtantes (genre il y a des boas ici…) ! A faire mais phobiques des araignées et des serpents s’abstenir (j’ai moi-même poussé un certain nombre de cris stridents pendant le tour).

Si vous faites Manuel Antonio ou voulez découvrir les amphibiens, n’hésitez pas à contacter notre super guide sur son Facebook : Brian Jimenez. Il a créé sa boîte à Quepos, Costa Rica Individual Tours, (très bien notée sur Tripadvisor) est vraiment super pro, gentil, rassurant et il est parfaitement bilingue anglais avec quelques notions de français. Il prend aussi les serpents avec les mains en pleine jungle (véridique).

Entrée du parc : 16$ / prix du guide variable selon le nombre de gens dans le groupe. 

IMG_2129IMG_2130IMG_2128IMG_2120IMG_2118IMG_2119IMG_2126IMG_2124IMG_2125IMG_2127IMG_2116IMG_2121IMG_2128IMG_2122IMG_2131IMG_2123IMG_2132IMG_21151381443_798323350224642_8102405723345284821_n12

7 Comments

  • Tiphaine

    02.11.2014 at 16:50 Répondre

    Le Costa Rica est l’un de ses pays qui me fait rêver avec cette faune et cette flore exceptionnelle et, paraît-il, bien préservés. Merci pour ces belles photos et hâte de découvrir la suite !

    • Margaux

      02.11.2014 at 20:57 Répondre

      Oui c’est extrêmement bien préservé, c’est vraiment la première fois que je me sens vraiment autant au coeur de la nature ! C’est une super expérience, il faut que tu le fasses ;)

  • St. Trop

    06.11.2014 at 06:18 Répondre

    Faune et flore exceptionnelles. Beau pays..

  • MerryGoRoundGirl

    08.11.2014 at 10:21 Répondre

    Je ne connais absolument pas ce pays mais de ce que j’en vois, ça a l’air vraiment magnifiques aussi! Le parc nationale Manuel Antonio a l’air terriblement mieux que les traditionnels zoos de France :)

    • Margaux

      09.11.2014 at 02:01 Répondre

      Ah oui non mais les zoos je veux même plus y mettre les pieds ! Si tu aimes les animaux c’est vraiment une destination à faire. Après faut aussi aimer la pluie… c’est un peu le problème. Si j’avais passé mon année en France, j’aurai voulu des vacances avec que du soleil et je pense que le Costa Rica m’aurait peut-être un peu déprimée, mais bon, il y a plein d’autres avantages !

  • Océalie

    21.01.2015 at 08:11 Répondre

    Je viens de découvrir ton blog que j’adore ! On a un peu le même type de voyages ;) J’ai adoré Manuel Antonio et le CR de manière générale. Une vraiment belle ambiance.

    • Margaux

      21.01.2015 at 11:52 Répondre

      Oui le Costa Rica est un très beau pays, malheureusement un peu trop dominé par l’industrie touristique, c’est la seule chose que je lui reproche !

Post a Comment