How to // Voyager en bus en Amérique Latine

IMG_2949

Le bus est le meilleur moyen de transport pour voyager à travers l’Amérique Latine. Voici un petit récap de tout ce qu’il faut savoir pour que préparer son roadtrip et éviter les tracas !

L’Amérique Latine est une région très vaste et les pays qui la composent sont eux-mêmes plutôt immenses ! C’est aussi une région très marquée par les différences géographiques et géologiques : que ce soit en Equateur, au Pérou, en Bolivie, au Chili, en Argentine ou encore au Brésil, on passe du bord de mer tout plat à la Cordillère des Andes perchée à des altitudes hallucinantes en passant par l’Amazonie sauvage et traversée par des fleuves impressionnants. Du coup, il n’y a pas 40 moyens de transports possibles pour aller d’un point à un autre, à moins que vous ayant les fonds nécessaires pour prendre l’avion systématiquement  ou que vous aimiez conduire trente heures d’affilée !

Evidemment, nous, on avait ni argent, ni envie de passer des heures derrière un volant (enfin Florent parce que moi, je l’ai pas le permis), donc la question fut vite réglée. Je vais donc aborder avec vous plusieurs éléments et notamment les questions de sécurité, de prix et de confort pour que votre voyage soit le plus zen possible !

Capture d’écran 2015-01-29 à 00.43.55

La première question qui vient à l’esprit quand on prend ce type de transport en Amérique du Sud, c’est celle de la sécurité, et effectivement, c’est un point important. Plusieurs backpackers ont connu des mésaventures pas très sympathiques lors de leur voyage, alors appliquez bien ces quelques conseils !

– Avant de monter dans le bus, assurez-vous que votre sac/valise ne contient rien d’illicite (ou que personne n’y a mis quelque chose d’illicite) car il se peut que les bus soient fouillés en cours de route par la police
Prenez vos objets de valeur avec vous dans le bus dans un sac-à-dos, et ne quittez pas votre sac lorsque vous sortez du bus en cours de trajet.
– Ensuite, je vous conseille de prendre les compagnies les plus chères, ce sont souvent les plus sûres (cf. Cruz del Sur en Equateur et au Pérou). Les bus sont bien entretenus et les chauffeurs se relaient toutes les 4 heures. C’est plutôt rassurant quand on doit traverser la Cordillère, pour aller de Lima à Cuzco par exemple… (personnellement, j’ai très peur en montagne).

Il peut arriver que les bus se fassent braquer mais là, malheureusement il n’y a pas grand chose à faire à part faire ce qu’on vous demande. Enfin rassurez-vous, ça arrive rarement.

IMG_2953

Capture d’écran 2015-01-29 à 00.44.24

Alors enchaîner 15 heures, 20 heures, 30 voire même 40 heures de bus, ça peut faire peur comme ça, au premier abord, et puis en fait, on s’habitue rapidement ! Les bus n’ont rien à voir avec ceux que l’on a chez nous.

– Les compagnies de bus proposent généralement deux catégories de confort : cama (sièges qui se mettent en position quasi horizontale) ou semi-cama (sièges pas mal inclinés, personnellement ça m’a suffit pour dormir).
– Certaines compagnies proposent également une 1ere classe avec des sièges plus larges et plus moelleux. On a testé, c’est quand même ultra confortable, on a l’impression d’être dans du coton !
– Les bus sont équipés de toilettes, pas de souci de ce côté-là ! Pensez à amener votre propre papier toilette (comme au camping) car il n’y en a pas toujours. Je vous conseille aussi de choisir des sièges loin des toilettes, car l’odeur n’y est pas du tout agréable.
– Ensuite, la prestation dépend du pays. En Equateur et au Pérou, avec Cruz del Sur, nous avions oreillers, couvertures en polaire, plateaux-repas, snacks et DVD espagnol sous-titré anglais. Au Chili et en Argentine, c’était un peu plus sommaire, donc pensez à acheter de quoi vous ravitailler et des vêtements chauds pour dormir.

IMG_2948

Capture d’écran 2015-01-29 à 00.44.57

Attention aussi de ce côté-là, car le prix des trajets est proportionnel au niveau de vie des pays traversés. En Equateur, au Pérou et en Bolivie, nous pouvions enchaîner 30h de bus en mode grand luxe pour 60€ chacun. Au Chili, les prix ont commencé à grimper (35€ pour 10h), et en Argentine c’était carrément la folie : entre 100 et 200€ par personne pour les gros trajets (entre 20 et 40h). Les billets se prennent généralement directement aux guichets de gares. Prévoyez de le faire quelques jours avant votre trajet pour pouvoir avoir les meilleures places – ou carrément avoir de la place en haute saison. Il est parfois possible de réserver sur internet. Avec Cruz del Sur par exemple, vous pouvez réserver vos billet directement via l’application de la compagnie. Au Chili en revanche, seuls les ressortissants du pays ont la possibilité de le faire.

IMG_2956

Capture d’écran 2015-01-29 à 01.12.24

Quand on monte dans un bus pour plusieurs heures, il faut s’attendre à tout ! Petit florilège des petites surprises du voyage :

Les retards fréquents : encore une fois, aucun souci avec Cruz del Sur. C’est au Chili que nous avons eu les plus gros retards.

IMG_2952

Les pannes en pleine pampa : en Equateur, nous sommes tombés en panne d’essence en pleine montagne ! Heureusement, les compagnies sont plutôt réactives en cas de pépin (nous avons aussi eu un accrochage à La Paz, qui a littéralement explosé le pare-brise).

IMG_2954

Les vendeurs ambulants dans le bus : en Equateur, ça n’arrête pas !

IMG_2950

Les arrêts à des endroits improbables : souvent, le bus prend et débarque des gens dans des endroits totalement déserts, et c’est apparemment tout à fait normal.

IMG_2951

Parfois, on prend du retard pour des causes difficiles à anticiper : ici un carnaval dans un village qui a bloqué la circulation pendant une bonne demi-heure.

IMG_2955

Voilà ! J’espère que cela vous aura un peu aidé. Si toutefois vous aviez d’autres questions, je me ferais un plaisir de vous répondre !

11 Comments

  • Maïa

    29.01.2015 at 11:25 Répondre

    Le bus est vraiment le dernier moyen de transport envisageable pour moi… Peut-être parce que je n’ai jamais été confronté à devoir choisir le moyen de transport le moins cher. Je privilégie bcp l’avion mais c’est clair qu’à te lire, en Amérique du Sud, c’est pas possible à moins d’être pété de thunes…
    C’est pas tant le confort ou quoi qui me fait flipper mais plus les routes, les chauffeurs et les gens qui roulent comme des dingues !
    Mais bon si je visite un jour l’am du sud, je suis prévenue !!

    • Margaux

      29.01.2015 at 11:29 Répondre

      Je comprends tes réticences, ça peut faire peur surtout dans une région du monde réputée aussi dangereuse, mais vraiment on ne s’est jamais sentis en danger dans les bus (bon sauf un trajet mais là c’est moi qui flippais des précipices). La vitesse est limitée à 100km/heure et le compteur de vitesse s’affiche dans le bus pour que les passagers soient sûrs, et le changement de chauffeur toutes les 4h est respecté (sauf en Bolivie). Et le truc c’est que c’est aussi un excellent moyen de visiter le pays. En avion, on aurait loupé trop de paysages et de scènes de la vie locale. Tu verras si tu y vas un jour :)

  • Merrygoroundgirl

    31.01.2015 at 10:31 Répondre

    Oula, heureusement que les bus ne se font pas toujours braquer, ça doit être assez angoissant!
    Je ne savais pas que les bus pouvaient être aussi confortables, c’est vrai qu’en France, quand on le l’utilise jamais on ne sait pas du tout.
    Sinon j’ai bien ri en voyant certaines surprises comme les vendeurs ambulants, bon sur le moment ça n’a peut-être pas du vous faire rire si ça met vraiment le bus en retard!
    J’espère que votre retour s’est bien passé!
    Bisous :)

    • Margaux

      01.02.2015 at 20:23 Répondre

      Oui le retour s’est très bien passé, gros weekend bien chargé et plein d’émotions avec les retrouvailles et tout mais c’est du bonheur, on est content d’être à Paris !

  • Laureen

    01.02.2015 at 11:01 Répondre

    Ayant vécu en Amérique Latine est pas mal voyagé là bas, je confirme ;) Et puis c’est un moyen sympa de parfois rencontré des gens et choper de bonnes adresses :)

    • Margaux

      01.02.2015 at 20:22 Répondre

      Oui c’est vrai ! Avec toutes ces heures de trajet on sympathise !

  • Sweet & Curly

    03.02.2015 at 08:42 Répondre

    Merci pour ces précieux conseils !
    J’espère organiser un roadtrip en Amérique latine prochainement, ça a l’air top :)

  • Emilie

    03.02.2015 at 20:57 Répondre

    J’ai déjà voyagé en bus en Europe et sur des petits trajets et c’est sympa mais fatiguant …

    • Margaux

      05.02.2015 at 14:52 Répondre

      C’est sûr que c’est assez crevant, mais bon quand on voyage au long court et qu’on n’a pas l’argent pour l’avion c’est vraiment le mieux. Après on y dort vraiment pas si mal et puis ça fait aussi le charme du voyage !

  • Océalie

    04.02.2015 at 21:58 Répondre

    Oh, très précieux tous ces conseils ! J’avoue, c’est la meilleure formule, même si c’est moins confortable… Nous avons tous les 2 l’habitude de conduire pas mal (pour aller surfer et skier notamment ;) mais rien que pour l’environnement, dans un pays comme l’Argentine, ou le Chili, c’est quand même pas gégé de choisir la voiture.

    • Margaux

      05.02.2015 at 14:51 Répondre

      haha oui c’est clair ! Et ça prend 10 fois plus de temps de voyager surtout je pense :)

Post a Comment