Learning // La boxe thaïlandaise

P1000310

Initiation à la boxe thaï ou « Muay thaï » – le sport national thaïlandais !

Il était temps d’aborder le volet sportif de ce tour du monde… qui a débuté ce matin avec un cours de boxe thaïlandaise, plus communément appelé ici « Muay thai ».

Les combats 

En arrivant à Bangkok, nous avions déjà voulu voir un match dans l’un des deux principaux temples de boxe thaï de la ville – Lumphini et Ratchadamnoen – mais par manque de temps, nous avons attendu d’être à Chiang Mai.
Les affiches teasing des combats sont placardées au mur et distribuées dans tous les lieux publics et touristiques de la ville, laissant apparaître les noms et les visages des combattants du soir. Dès 21h, l’arène se remplit en même temps que les protagonistes des combats se préparent au show.

P1000295

J’ai été assez surprise de la teneur du spectacle. On s’attend vraiment à un combat violent et sans merci. Au final, les face-à-faces sont, certes musclés, mais aussi très respectueux. Le combat débute par une chorégraphie des deux combattants, un peu entre la kapoëra et la prière. Il s’agit en réalité d’un témoignage de remerciement et de respect à l’entraîneur, mais aussi d’un rituel porte-bonheur. Ensuite, les coups s’enchaînent, sous les cris des spectateurs, des parieurs – c’est évidemment un sport de « gambling » – et de la « team » de chaque combattant. Nous avons eu la chance de voir tous les âges et les sexes combattre, dans une ambiance survoltée. On se prend vite au jeu.

P1000310

Au delà du côté « show », la boxe thaï est surtout un art martial traditionnel, dont l’origine remonte au XVe siècle. Elle est aujourd’hui toujours pratiquée par l’armée thaïlandaise, mais aussi enseignée dans les écoles et les universités.
C’est un sport populaire, national, professionnel, qui représente une partie non négligeable de l’économie. Classée parmi les sports de combats les plus violents chez nous, la boxe thaï reste néanmoins un sport qui nécessite à la fois une bonne maîtrise technique et une capacité de réflexion assez forte !

En pratique !

Tout cela nous a donné envie de passer de l’observation à la pratique, et nous avons choisi de suivre un cours d’initiation. Début à 8h – pour un lundi matin, autant dire super hard – par un échauffement bien cardio, avec un boxeur thaï professionnel. Pour cela, pas plus simple que de sauter sur un pneu de voiture pendant 5 bonnes minutes avant d’enchaîner pompes et abdos. De quoi mettre en forme simplement et sûrement… ! L’heure suivante a consisté à apprendre tous les « pas » et coups de base directement sur le ring, sous le feu des projecteurs : coups de poing, coups de genoux, high kick, coups de coudes, gestuelle, etc. Ensuite, le prof nous a fait enfiler des gants et c’était parti pour 1h de « combats », ponctués encore et toujours de pompes et abdos.

P1000435

P1000446

C’est un peu laborieux d’adopter les bons gestes et d’adapter les bons réflexes entre coups d’attaques et gestes de défense. La fatigue et la chaleur aidant, encore plus difficile de se concentrer, mais quand on a assimilé les bases, on s’amuse déjà ! J’en referai avec plaisir – mais sous des températures plus normales.

Lieu et tarif

Notre cours s’est déroulé au Muay Thaï Thaephae Stadium dans le centre ville, pour 400 baht chacun (environ 10 euros chez nous). Pour en faire en France, se renseigner auprès de la Fédération Française de sports de contacts et DA.

2 Comments

  1. Nico juin 10, 2014

    Au top ce blog !!
    Fais gaf à ta garde Chon, il va te mettre une droite vite fait le Gus en face.

    Répondre
  2. Courtier immobilier janvier 7, 2015

    extraordinaire article, merci beaucoup.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 2 =