Patagonia // Au coeur des plus grands glaciers du monde

IMG_2853

L’aventure continue… dans la glace ! Suivez-moi dans le parc naturel des glaciers d’Argentine, dernière étape en Patagonie.

Depuis notre arrivée en Patagonie, le mode backpacker est plus que jamais en marche ! Nous arrivons en fin de voyage et le budget se fait de plus en plus serré dans une région où tout est excessivement cher. Nous dormons dans des auberges de jeunesse bondées, en dortoir, entre les uns qui ronflent, les autres qui prennent leur douche à 2h du mat ou se lèvent à 5h pour aller choper leur bus. Les nuits sont donc entrecoupées de réveils incessants. Nous cuisinons nous-mêmes nos repas dans les cuisines communes et prenons des douches dans les salles de bain partagées. Certains hôtels profitent un peu de la situation et trouvent de quoi faire dormir les jeunes fauchés que nous sommes grâce au système D. Nous avons ainsi passé notre dernière nuit à Ushuaïa dans le living-room (plus de place en dortoirs) avec nos sacs de couchage sur des poufs, avant de prendre notre bus à 5h du matin.

IMG_0264

Après 4 passages de douanes, 4 tampons supplémentaires sur nos passeports, la traversée en bateau du détroit de Magellan puis 3 heures d’attente après la frontière argentine pour un second bus, nous sommes arrivés à 2h du matin à El Calafate (encore un bon gros trajet en bus bien pas cool !), où nous nous sommes perdus avant de trouver l’hostel au fin fond d’une ruelle mal éclairée. Là encore, l’auberge de jeunesse est bondée et malgré une réservation faite à l’avance, pas de place pour nous mettre ensemble dans un dortoir, nous avons deux chambres différentes. Après 7 mois ensemble non-stop, on se dit en riant que ça nous fera des vacances ! Au réveil, l’actualité française nous prend à la gorge et nous coupe un peu l’envie de faire quoi que ce soit de notre journée. Ce n’est que le lendemain que nous partons à la découverte des environs.

Inscrit au Patrimoine de l’UNESCO, le parc naturel des glaciers est gigantesque avec une superficie de 600 000 hectares. Tous les glaciers qu’il abrite ne sont en fait que des terminaisons d’un seul et même ensemble de 500km de long à cheval entre l’Argentine et le Chili. Comme au parc Torres del Paine, les paysages sont assez incroyables : eaux d’un bleu laiteux dû à la fonte des glaciers, végétation allant du vert au rouge et à l’orange, vol d’aigles et de condors… Nous commençons par un stop dans une « estancia », une sorte de ranch typiquement argentin d’où partent des balades à cheval. Un bébé guanaco nous occupe un bon moment (enfin surtout moi), puis nous reprenons notre chemin !

IMG_0267IMG_0270IMG_0271IMG_0273IMG_0274IMG_0275IMG_0279IMG_0280IMG_0288DCIM100GOPRO

Et puis soudain, au détour d’un virage, on voit apparaître l’immensité bleue et blanche de la glace. Les glaciers sont vertigineux, gigantesques et surréalistes, en particulier le Perito Moreno, le plus grand d’entre eux. Avec 14km de long, 4km de large et 60m de hauteur au-dessus du lac, ce glacier est un véritable monstre. On apprend que c’est l’un des glaciers les plus « vivants » au monde : il avance de 2 mètres par jour ! Là, on se dit que le réchauffement climatique a épargné quelques endroits. Nous l’observons pendant une bonne heure, incapable de détacher nos yeux de l’immensité de glace qui se déploie face à nous, et c’est vrai qu’on le voit et on l’entend « vivre ». Craquements, grincements, raisonnements émanent de l’ensemble, tandis que des morceaux de glace se détachent et viennent se fracasser dans l’eau, formant des icebergs bleu dentifrice qui partent à la dérive sur les eaux du lac.

IMG_0290IMG_0299IMG_0300IMG_0302IMG_0305IMG_0311IMG_0322IMG_0328IMG_0330IMG_0339IMG_0345

Plus au nord, la région de El Chalten offre de nombreuses possibilités de rando et de treks. Malheureusement pour nous, le temps en Patagonie est très changeant et hostile. La pluie et le vent nous dissuadent de partir en campement sur deux jours… ce sera pour une autre fois ! Nous mettons demain le cap sur Buenos Aires, ce qui va nous prendre deux bonnes journées de voyage, dont une nuit à la gare de Rio Gallegos. On vous le dit, la vie de backpacker n’est pas de tout repos ! J’ai hâte de retrouver la chaleur et un peu de confort pour nos 15 derniers jours avant de rentrer dans la grisaille parisienne.

Quelques infos pratiques sur la Patagonie : en haute-saison, réservez à l’avance car tout est blindé, et même les premiers prix en auberge de jeunesse sont élevés. Comptez environ 25$ par personne et par nuit pour dormir en dortoir. Les trajets en bus sont également très cher. Alors que nous payions environ 60$ pour un trajet de 30h avec la compagnie la plus « luxueuse » en Equateur ou au Pérou, ici, ça va dans les 200$ le trajet (et l’avion est encore plus cher). Autres éléments à noter : la nuit tombe vers 23h-minuit et le jour se lève vers 5h du matin. Le climat est assez hostile : il y a beaucoup de vent, de pluie et de brouillard. Pourtant, c’est l’une des plus belles régions du monde pour la randonnée… il faut être bien équipé !

14 Comments

  • MerryGoRoundGirl

    12.01.2015 at 08:48 Répondre

    C’est vrai que les conditions n’ont pas l’air au top, c’est fou qu’ils en profitent comme ça, j’espère quand même que ce n’est pas trop invivable ! Ahah des petites vacances d’une nuit :)
    Les paysages sont tellement magnifiques, tellement imposants! Même si les étendues de désert avec les ranchs sont de loin mes paysages préférés, je dois dire que le glacier est sublime, ça doit être surprenant d’entendre de tels sons même en étant loin, ça peut faire peur.
    Merci de nous faire voyager et penser à autre chose en ces temps sombres.

    • Margaux

      13.01.2015 at 16:56 Répondre

      C’est super dépaysant oui clairement !! Merci à toi pour tous tes gentils commentaires <3

  • Flo & Gué

    14.01.2015 at 00:32 Répondre

    Absolument magnifique !
    Il faut qu’on y aille aussi !
    Des bisousssss et profitez à fonnnnnnnd des 15 derniers jours qu’il vous reste malgré la fatigue et le manque de confort ! Vous vous reposerez à Paris !!!
    Love you les amis <3

    • Margaux

      14.01.2015 at 04:46 Répondre

      Merci les potos !!!! On vient d’arriver à Buenos Aires après 48h de bus, on retrouve la civilisation et la chaleur, YOUPIIII !!! On vous fait des gros bisous <3 !!!

  • rendezvousabroad

    14.01.2015 at 05:09 Répondre

    Ça donne vraiment envie d’y aller !

    • Margaux

      14.01.2015 at 05:11 Répondre

      Merci ! C’est vrai que c’est impressionnant et magnifique !

  • Maïa

    14.01.2015 at 13:12 Répondre

    Absolutely beautiful !!!
    Non mais l’immensité des paysages, ces étendues et cette diversité est absolument folle ! Vos yeux ont du en prendre plein les yeux.
    Vous avez bien du courage les backpackers de l’extrême, ça doit vraiment pas être facile ces conditions… Mais j’aime beaucoup la façon dont tu décris la situation et tu ne te plains jamais. Bravo pour cette positivité !

    bises,
    maïa

    • Margaux

      14.01.2015 at 13:33 Répondre

      Merci Maïa pour tes commentaires toujours super agréables à lire. C’est cool de nous suivre comme ça à travers nos aventures !! Ecoute je me dis que c’est temporaire et que j’ai quand même une chance folle d’être là, en plus les moments galère c’est ceux qui te laissent les meilleurs souvenirs au final ! Et comme tu dis, on en prend tellement plein les yeux par ailleurs que le reste n’a pas vraiment d’importance :) Et vous, prochain voyage prévu quelque part ?

  • Maïa

    14.01.2015 at 13:13 Répondre

    « Vos yeux ont du en prendre plein les yeux. » ouai laisse tomber…….. j’ai pas les yeux en face des… yeux aujourd’hui haha

    • Margaux

      14.01.2015 at 13:33 Répondre

      T’inquiète j’avais même pas remarqué, après 48h de bus moi non plus je sais pas trop où sont mes yeux ^^

  • BERRY-SOLOGNE

    14.01.2015 at 18:28 Répondre

    Les paysages sont……………………. Quels mots pour décrire ?
    Profitez bien de cette quinzaine !

    • Margaux

      14.01.2015 at 19:37 Répondre

      Effectivement, il y a peu de mots !! Merci :) A bientôt pour un gros calin !!

  • Jérémy

    29.01.2015 at 18:06 Répondre

    Pouah ! Très belle expérience ! Il me tarde de pouvoir en faire une du même style. La Patagonie j’en suis déjà amoureux rien que par les récits ou les photos. Merci de partager cette expérience, cela donne fortement envie. Bon vent et bonne route ;)

    • Margaux

      01.02.2015 at 20:25 Répondre

      Merci Jérémy ! La Patagonie oui c’est à faire, c’est tellement sauvage et unique, même si le climat est un peu hardcore ^^ Bonne route à toi aussi :)

Post a Comment