Travel guide // Sri Lanka !

Fraîchement de retour de deux semaines au Sri Lanka, je ne tarde pas à vous poster mes conseils, itinéraires & impressions pour ne rien oublier. Le Sri Lanka est une destination très prisée en ce moment, et si vous avez été nombreuses à me donner vos tips, vous êtes également un bon nombre à avoir prévu ce voyage en 2017 et à me demander des conseils. Voici donc un condensé qui j’espère vous aiguillera !

Avant de partir 

  • Billets d’avion : le Sri Lanka est une des destinations lointaines les moins chères aujourd’hui. Nous avons payé environ 400€ par personne pour l’aller / retour, avec la compagnie Saudia. Evidemment à ce prix-là, le vol n’est pas direct, vous aurez une escale en Arabie Saoudite. D’autres compagnies du Moyen-Orient effectuent la liaison à des prix intéressants.
  • A ne pas oublier dans la valise : crème solaire avec un bon indice (pour avoir fait pas mal de pays tropicaux, je dois dire que les UV du Sri Lanka sont parmi les plus nocifs), un bon anti-moustique (ils sont très virulents au crépuscule), un petit kit de pharmacie avec les basiques et… votre attirail de beach girl !
  • Guides : nous sommes partis équipés du Lonely Planet et du Routard, les deux se complétant assez bien. Si je devais en choisir un, ce serait Le Routard (si vous aimez voyager en mode backpack, c’est le mieux).

Le pays en quelques mots…

Le Sri Lanka est un pays magnifique en plein développement économique et touristique suite à la fin de la guerre civile en 2009. Les Sri Lankais sont extrêmement accueillants, ils sont ravis que vous soyez là, car grâce à vous, le pays change, se construit et s’enrichit. Ils vous demanderont très souvent d’où vous venez, si c’est votre première fois au Sri Lanka, si vous aimez leur pays et si vous le recommanderez à vos proches ! Evidemment, votre argent les intéresse mais pas que ! Ils sont curieux de vous connaître et de se familiariser avec votre culture. En bref, on ne ressent pas comme dans d’autre pays un intérêt malsain et intéressé, ce partage et cette chaleur sont très agréables. Par ailleurs, avec le développement rapide du tourisme et le manque d’infrastructures hôtelières, les Sri Lankais en ont profité pour ouvrir des chambres aux touristes dans leur propre maison. Ils vous accueillent à bras ouvert chez eux, vous préparent à manger comme pour eux, vous donnent leurs conseils et peuvent également vous prêter des vélos et / ou un scooter pour pas grand chose.

Côté langue, tous les Sri Lankais ou presque parlent l’anglais, ce qui rend la visite du pays extrêmement facile. Le Sri Lanka a d’ailleurs gardé une forte empreinte du passage des britanniques : on roule à gauche, les panneaux sont en anglais, les petits Sri Lankais vont à l’école en uniforme et le sport national n’est pas le football mais le cricket ! La religion est également un marqueur culturel très fort au Sri Lanka. Le pays compte 70% de bouddhistes dont la pratique religieuse est très visible : cérémonies dans les temples, statues de Bouddha partout dans les villes et les villages, icônes bouddhistes dans les bus… attention à bien lire la rubrique dédiée aux comportements à adopter vis-à-vis de la religion dans Le Routard afin de ne pas commettre d’impairs (tenue couverte dans les temples, ne pas se prendre en photo dos à Bouddha, etc.).

En corollaire du volet religieux, le volet alcool. L’accès à l’alcool est très réglementé aux Sri Lanka. Vous ne pourrez vous procurer de la bière et des alcools forts que dans les « Wine Stores », boutiques dédiées grillagées sous forme de comptoirs dans les grandes agglomérations. Tous les restaurants n’en servent pas, ou parfois en servent « sous le manteau » (ce n’est pas au menu, il faut en faire la demande). Chez l’habitant, n’y comptez pas : il faudra amener vos bouteilles. Seules les stations balnéaires très touristiques sont exemptes de ce principe, les plages n’étant fréquentées que par des touristes venus bronzer, surfer et/ou faire la fête !

Autre élément important : la nourriture ! Le plat traditionnel par excellence est le curry. Végétarien, poisson ou poulet, vous allez vous régaler. Attention cependant à bien préciser à la commande de ne pas trop l’épicer, car nous n’y sommes pas habitués et parfois, ça arrache ! Autrement, vous aurez accès partout à une foultitude de fruits tropicaux, noix de coco du jardin, bananes, mangues, papayes, ananas… le bonheur. N’hésitez pas à goûter les produits de la pêche lorsque vous serez sur la côte : langouste ou poisson grillé, tout est délicieux et pêché du matin même. A ajouter à cette liste, les vendeurs de samossas et autres beignets frits dans la rue : un délice !

Itinéraires

Le Sri Lanka est un petit pays mais il y a énormément de choses à faire et à voir. A vous de choisir en fonction de vos centres d’intérêt ce qui vous correspond le mieux. Les guides proposent plusieurs itinéraires en fonction du temps dont vous disposez en essayant de mêler le plus d’aspects en termes de paysages et de culture. De notre côté, nous avons choisi de passer la première semaine au bord de l’eau entre plage et surf avant de partir à l’aventure dans les montagnes du centre et le triangle culturel. Nous n’avons pas regretté car cela nous a permis de nous reposer au début et de profiter à fond de l’océan avant de partir sur une seconde partie de voyage plus mobile, plus roots, plus culturelle mais aussi plus fatigante dans les terres.

Côté océan : surf, yoga, pêcheurs sur échasses, baleines & beach life ! Ici, attention aux saisons ! La côte Sud sera parfaite pendant les mois d’hiver tandis que la côte Est sera plus adaptée aux mois d’été. Sur la côte Sud que nous avons faites, plusieurs incontournables : Hikkaduwa et son ambiance Kuta beach, Galle et sa vieille ville coloniale, Midigama et Weligama avec leur ambiance gypsy et leurs vagues adaptées aux débutants, Mirissa et sa plage balnéaire et ses baleines… les distances sont très courtes entre les villes, ce qui permet de naviguer facilement de l’une à l’autre sans passer trop de temps dans les transports.

Côté terre, nous voulions le triptyque : éléphants, plantations de thé et temples bouddhistes ! Pour cela, nous avons commencé par un petit tour de safari dans la réserve d’Uda Walawe, avant de rejoindre Ella pour faire l’ascension du Little Adams Peak et profiter d’une vue panoramique sur les montagnes du centre et leurs camaïeux de vert. Puis nous avons pris le vieux train à travers les plantations de thé en direction de Kandy, la capitale culturelle du Sri Lanka où nous avons pu prendre la mesure de l’importance du bouddhisme dans le pays. Pour finir, nous sommes montés à Dambulla et Sigiriya pour découvrir les vestiges historiques de la culture cinghalaise : les caves de Dambulla et leurs statues de Bouddhas taillées dans la roche, et la forteresse royale en ruine du rocher de Sigiriya et sa vue imprenable sur la jungle.

Un programme bien rempli mais indispensable pour repartir avec une idée globale du Sri Lanka et de toutes ses richesses.

Transports 

En tant que backpackers, trois modes de transport seront adaptés à vos déplacements :

  • Le bus : il y en a partout, tout le temps. Il vous suffit de les héler depuis le bord de la route pour qu’ils s’arrêtent après vous avoir demandé brièvement votre destination. C’est le moyen de transport le plus pratique, le plus rapide et le moins cher (entre 20 centimes et 1,5€ les trajets…). C’est aussi le meilleur moyen de côtoyer les locaux et d’observer comment ils vivent. Par contre, âmes sensibles s’abstenir : ce sont des fous du volant. Les chauffeurs conduisent au klaxon et roulent très vite : l’accident est souvent évité de justesse !

  • Le tuktuk : là encore, il y en a partout. Plus chers que le bus, ils sont pourtant bien pratiques pour se déplacer. L’avantage : on peut s’arrêter quand on veut pour prendre des photos, aller faire un tour dans une boutique ou boire un verre quelque part. Après avoir négocié le tarif avec le chauffeur, vous êtes le maître à bord.

  • Le train : pas question de passer à côté du vieux train. De Colombo à Nuwara Elyia ou de Ella à Kandy, il vous permettra d’appréhender toute la richesse des paysages du Sri Lanka, de la jungle tropicale aux versants des montagnes couverts de plantations de thé… vous passez dans les petits villages, le long des rizières et des routes, observez la vie des locaux depuis votre petite fenêtre… un vrai spectacle. Pour vous donner un ordre d’idée, nous avons payé 7€ un trajet en wagon première classe panoramique sur un trajet de 7h. C’est totalement abordable. N’hésitez pas à réserver vos billets assez à l’avance pour avoir de la place en salon panoramique. Les autres wagons sont vraiment bondés et vous n’aurez pas forcément accès aux fenêtres.

Conseils pratiques :

Voici quelques conseils pratiques suites à des interrogations et des recherches que l’on a pu faire par nous-mêmes :

  • Bus de l’aéroport au centre de Colombo : il se trouve de l’autre côté du trottoir en sortant de l’aéroport. Le trajet dure 45 minutes et coûte 120 RS (80 centimes d’euros à peu près). Arrivés à la gare centrale, vous pourrez aller où cela vous chante très facilement ! N’hésitez pas à demander aux chauffeurs des bus présents dans la gare, ils vous aiguilleront avec plaisir. Si vous souhaitez prendre le train, la gare est également juste derrière.

  • Aller de la côte à Uda Walawe : les hôtels et agences sur place vous conseilleront de booker un tour mais c’est très cher. Vous pouvez y aller par vous-mêmes très facilement en prenant un bus pour Matara puis un autre pour Embipitiliya puis encore un autre pour la junction d’Uda Walawe. De là, un tuktuk vous emmènera à votre guest house qui vous arrangera la visite dans le parc (4000 RS environ pour la jeep / 2700 RS environ pour l’entrée).

  • Aller de Uda Walawe à Ella : l’hôtel nous a arrangé le trajet en tuktuk pour 4000 RS, on a pu s’arrêter où on voulait. C’était par ailleurs plus rassurant pour moi de faire la route en tuktuk que de prendre le bus dans les montagnes.

Hébergements & bonnes adresses :

Voici la liste exhaustive de tous les hébergements de notre séjour, le tout réservé via Booking ou via Hostel World :

  • Hikkaduwa : Curry Bowl & Turtles Rest – un superbe hôtel les pieds dans l’eau, à l’ambiance très zen et au staff adorable. Un bon stop pour récupérer du voyage et profiter des charmes d’Hikkaduwa.

  • Sur la route de Galle : Bara Beach Home – un coup de coeur ! Vous dormirez dans une petite cabane en bois au bord de l’eau, dans le jardin de l’hostel avec son beach bar, ses hamacs et ses canapés en palettes face à l’océan. La plage est déserte et permet d’observer le départ des pêcheurs sur fond de coucher de soleil le soir venu.

  • Weligama :
    • premier hôtel : Cozy Guest House chez l’habitant à deux pas d’un bout de plage désert où louer des planches et progresser en surf loin de la foule
    • second hôtel en surplomb de la baie, toujours chez l’habitant mais avec un panorama magnifique : Dinsara Pearl Villa.
    • autre spot où dormir, boire un verre ou prendre des cours de yoga : le hangtime hostel. J’ai adoré cet endroit très gypsy beach shack, avec son bar en surplomb où admirer les surfeurs au coucher du soleil.
    • spot à ne pas louper : le Ceylon Sliders hostel & café créé il y a peu par Linn et Peter de Sunshine Stories ! Les chambres sont chères mais le café est top avec ses snacks healthy. Cours de yoga sur le rooftop dispensés matin & soir.

  • Mirissa :
    • nous avons séjourné dans une auberge de jeunesse, le Hangover Hostel. Les couchages sont très qualitatifs, pour autant la population de jeunes backpackers peut être assez bruyante le soir. D’autres hostels en retrait vous offriront davantage de sérénité.
    • pour un massage ayurvedique en bonne et due forme et une ambiance jardin zen, direction le Secret Root Spa, caché dans la jungle et à l’abri du bruit.

  • Uda Walawe : Happy Elephant Resort – grandes chambres, bon accueil, bon rapport qualité/prix, staff très arrangeant et excellente nourriture !

  • Ella :
    • Brilliant View Homestay – hôtel situé à 1km du centre, avec une vue imprenable sur les montagnes, au milieu d’une bananeraie avec des singes qui viennent sur le balcon. Très belles chambres, pas un bruit. Cela vaut le coup de s’éloigner un peu du centre. Petit tips : en longeant la voie ferrée, on arrive beaucoup plus vite dans le centre.
    • Chill café : pour manger et boire un coup. Ambiance très sympa, cuisine ouverte et plats délicieux. Clientèle très occidentale par contre.
    • Dream café : les pâtisseries sont une tuerie… cheesecake et carrot cake du tonnerre ! Si vous en avez marre des bananes et du riz, ce café est fait pour vous. Fait aussi guesthouse.
    • Maya : une super boutique de souvenirs où acheter des fringues, des bijoux ou encore des produits ayurvédiques.

  • Kandy :
    • Mango Garden Hostel. Une auberge qui fait le job mais qui ne nous a pas tellement plu… la ville est très bruyante et nous avions une chambre côté rue donc difficile de dormir tranquille. Le restaurant est assez cher et la nourriture pas exceptionnelle. Le seul avantage, les gérants sont très sympa, parlent français et peuvent vous booker des tours à la journée et un spectacle de danse traditionnelle (à ne pas louper).
    • Amaya Hills Hotel : à 30 minutes du centre, un hôtel de luxe où venir se prélasser au bord de la piscine pour échapper à la chaleur et à la cacophonie incessante de la ville.
    • Kandyan muslim hotel : les meilleurs samossas de Kandy ! Parfait pour manger un bout dans le centre à moindre frais.

  • Sigiriya : Sigiri Forest Villa. Une chambre chez l’habitant à l’orée de la forêt. Très bon rapport qualité / prix, accueil chaleureux et excellente nourriture ! La nuit, des éléphants peuvent montrer le bout de leur trompe dans le jardin.

  • Colombo : le gros craquage de fin de séjour qui vaut franchement le coup si vous avez les fonds, le Galle Face Hotel. Ancien hôtel colonial, c’est un hôtel de luxe magnifique avec vue sur mer.

Voilà, vous savez tout ! J’espère avoir été assez exhaustive. J’ai beaucoup aimé ce voyage, la découverte de la culture Sri Lankaise, de son histoire, de ses paysages et de ses plages. C’est un pays facile d’accès et un bon choix pour s’échapper du quotidien hivernal français. 

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire de l’article ou par MP sur instagram =) ! 

11 Comments

  1. Hehody janvier 20, 2017

    Super ce petit guide Margaux!!!ça m’a tellement rappelé mon voyage de 2014! Bon nous avions fait le choix de ne faire que la côte Sud, Tangalle, Uda Walawe et Ella (avec le trajet en bus de Mirissa à Ella…je peux te dire que tu as bien fait de prendre le tuk tuk!!!). On a beaucoup surfé et vraiment adoré l’accueil et la gentillesse des Sri Lankais! Ton article me donne encore plus envie d’y retourner pour visiter Kandy et faire Sirigiya!merci pour ces beaux souvenirs!

    Répondre
    • Margaux janvier 25, 2017

      Merci pour te commentaire ma belle ! J’imagine que ça rappelle de bons souvenirs en effet. Et en même temps la côte se développe tellement que vous risquez de ne plus reconnaître les endroits si vous y retournez. Moi ça m’a donné encore plus envie de retourner à … Bali =)

      Répondre
      • Hehody janvier 26, 2017

        Ah! Bali…!!il va falloir que je le programme ce voyage un jour!j’en rêve!! ;-)

        Répondre
  2. Amélie janvier 22, 2017

    AU TOP ton article ! Je l’ai (bien sur) enregistré dans mes favoris dans ce petit dossier Sri Lanka, en espérant fort y aller cette année ! Ça fait rêver !

    Répondre
    • Margaux janvier 25, 2017

      Je te le souhaite =)

      Répondre
  3. Josephineboaime janvier 23, 2017

    Merci pour ton article il est top!!!Je vais prendre des notes!!Dans l’idéal on compte y aller fin août début septembre 15 jours…j’ai un peu peur des pluies…

    Répondre
    • Margaux janvier 25, 2017

      Coucou ! Merci beaucoup =) Alors pour ça il faut vraiment te référer aux guides mais à priori il y a toujours moyen de se replier sur un bout de côte en fonction de la saison !

      Répondre
  4. Charlotte janvier 25, 2017

    Merci pour ton article au top !! Sais tu si il est possible de faire de la plongée en bouteille ? Si oui à quel endroit et qu’elle période :). Encore merci

    Répondre
    • Margaux janvier 25, 2017

      Coucou Charlotte ! Merci beaucoup. Oui c’est possible, on a vu pas mal de clubs de plongée sur la côte sud, je te conseille de checker les rubriques des guides pour vraiment faire le bon choix surtout si c’est un baptême ! Je ne peux pas te renseigner plus étant donné que je ne pratique pas du tout la plongée (flippée des profondeurs ^^). Bises !

      Répondre
  5. Lucille janvier 26, 2017

    Super article qui raconte vraiment bien les beaux endroits du Sri Lanka.
    Superbes photos également.
    Beau travail margaux et merci de faire partager

    Répondre
  6. Marine février 20, 2017

    Mon copain n’est pas spécialement attiré par l’asie, lui, rêve d’amérique de l’ouest.
    Par contre moi, les plantations de thé, les temples bouddhistes et des statues à tous les coins de rues, ça me fait rêver.
    j’aimerais tellement y aller ! Mais pour quelqu’un de nature angoissé, qui n’a encore jamais pris l’avion…. je pense qu’il vaut mieux que j’attende un peu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *